2- L'arrivée du parlant

6 octobre 1927: cette date est à retenir. C'est en effet la première fois dans l'histoire qu'un film parlant sort en salle. Il s'agit du Chanteur de Jazz, avec Al Jolson dans le rôle principal.



On remarque bien vite en voyant cet extrait que ce film tient plus du film muet que du film parlant. Mais la révolution est bien là: dans quelques passages, on entend Al Jolson chanter. Il improvise même pour placer un peu de dialogue dans les séquences sonorisées.

Comment cet exploit est-il possible? La technologie est encore balbutiante, et le son n'est pas capté sur la pellicule. Il s'agit en fait du procédé Vitaphone, développé par les frères Warner. Pendant le tournage du film, certaines scènes sont également enregistrées sur disque 78t. Ce disque est ensuite synchronisé et lu à la vitesse de 33t, ce qui permet d'avoir des séquences parlées de plus de 5 minutes!

Cette nouvelle technologie fut une véritable catastrophe pour les acteurs du cinéma muet. Bien souvent, ils chantaient très mal, ou alors ils avaient un fort accent ou une voix peu agréable à écouter. C'est ainsi que Rudolph Valentino, s'il n'était pas mort si jeune en 1926, aurait sans doute vu sa carrière se terminer avec l'avènement du parlant. La preuve? Ce disque qu'il a enregistré en 1923 et qui ne fut pas distribué commercialement, tellement le latin-lover chantait mal...



Pourtant, certaines vedettes du muet réussirent à tirer leur épingle du jeu. Ainsi, Ramon Novarro, qui avait succédé à  Rudolph Valentino dans le rôle du latin-lover hollywoodien, charma son public avec sa belle voix, et pu ainsi continuer à tourner durant l'air du parlant. La preuve avec cet extrait du film The Pagan de 1929.



Malgré tout, le cinéma parlant n'est pas accueilli partout avec joie et enthousiasme. Notamment en Europe, où l'on craignait que "le cinéma ne redevint un simple phénomène de foire, comme à ses débuts, alors qu'il est un art". On craignait en effet que le son n'enleva la beauté des images, et que les acteurs, devenus bavards, n'ôtèrent tout l'art grandiose qu'était devenu le cinéma. C'est pourquoi il faudra attendre 1935 pour qu'en France, la majorité ds salles de cinéma ne soient équipées d'un système de sonorisation!


-

Dernière modification: 29 septembre 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire