Maurice CHEVALIER


On ne présente plus Maurice CHEVALIER. Déjà sur scène en 1900, vedette des années 10, 20, 30, 40, 50 et même 60, son nom reste aujourd'hui encore très connu, et il représente toujours l'image du titi parisien que les Américains lui ont donné.

"Notre Maurice national", comme l'on disait alors, a tout fait dans sa vie: chanteur, meneur de revue, acteur et parfois même danseur... Pour une page très complète sur la carrière de chanteur de Maurice CHEVALIER, voir le très bon site Du Temps des Cerises aux Feuilles Mortes. En ce qui nous concerne, sa carrière au cinéma parlant commence dès 1929 avec l'énorme succès que fut Parade d'Amour. Il part même pour Hollywood tourner de nouveaux films, pour ne rentrer à Paris qu'en 1935, où il se consacrera à sa carrière sur les planches en créant de nouvelles Revues. On ne reviendra pas sur son attitude pendant l'Occupation, de toutes façons il n'a tourné aucun film entre 1939 et 1946. On ne se souviendra que de son sourire, de son chapeau de paille sur le côté et de son French accent.

Joie de vivre, sourire, gaité, malice, ce sont ces mots qui nous viennent à l'esprit en le voyant dans ses films. Maurice CHEVALIER est né en 1888, et est mort en 1972.

  1929  
- Innocents of Paris
- The Love Parade
  1930  
- La Grande mare
  1931  
- Le Petit café
- The Smiling Lieutenant
  1932  
- Love me tonight
- One Hour With You
  1934  
- L'Amour guide
  1935  
- Folies-Bergère
- Folies-Bergère de Paris
- La Veuve Joyeuse
  1939  
- Pièges




Dernière modification: 21 octobre 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire