Ma femme, homme d'affaires (1932)

Ma femme, homme d'affaires
(1932)

I- Fiche technique

Pays: France-Allemagne
Réalisateur: Max de VAUCORBEIL
Scénario/Dialogues: Ernst WOLFF, William AGUET
Musique: Raoul MORETTI
Acteurs:
- Renée DEVILLERS
- Robert ARNOUX
- Fred PASQUALI
- William AGUET
Synopsis:
Pierre est timoré, sa femme est ambitieuse et souffre de sa médiocrité. Elle met tout ce qu'elle possède au Mont-de-Piété, loue un appartement somptueux dans un palace, et à force de bluff, Pierre est nommé directeur d'une usine de parfums et l'entreprenante Arlette voit tous ses désirs se réaliser.
Date de sortie: 2 septembre 1932

Renée Devillers

Critique: Version française du film allemand Meine Frau, die Hochstaplerin, sorti à Berlin en septembre 193, avec Kate von Nagy.

Le Petit Parisien: " Ma femme... homme d'affaires est une de ces productions bâtardes - ni comédie, ni opérette, mais se réclamant des deux à la fois! - dont le scénraio seul, dû à M. Jacques Natanson, mérite qu'on s'y attache. Fort piquant en effet, il est significatis des nouvelles moeurs et d'une époque où tout est tenu, hélas!, de se faire "en vitesse"... Pourquoi cette histoire, assez drôle, en somme bien observée, traîne-t-elle et se trouve-t-elle dépouillée de la majeure partie de son suc? Longueurs? Insuffisance d'interprétations? Lourdeurs (M. Pasquali a tort d'appuyer ainsi!)? Chanson qui arrive sur le potage ainsi que chûte de démêloir? Bref, en dépit de la gentillesse de Mlle. Renée Devillers, piquante Arlette, et du zêle évident de M. Robert Arnoux, ce film donne l'impression de manquer de vertèbres!"


II- Chansons & Enregistrements

1- Sans blague

* Jane PYRAC et Charles RICHARD & l'Orchestre G. Courquin fils - Disque Edison Bell Electron F3202 - 1932



2- Beaucoup d'amour

* Réda CAIRE & l'Orchestre Raoul Labis - Disque Salabert 3190 - Septembre 1932
Disque pas encore trouvé

* Mad RAINVYL & l'Orchestre G. Courquin fils - Disque Edison Bell Electron F3202 - 1932


Dernière modification: 15 septembre 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire