FLORELLE



On ne peut pas réduire FLORELLE au simple rôle de doublure de MISTINGUETT dans les grandes Revues parisiennes d'avant-guerre. Elle fut beaucoup plus que cela.

Née en Vendée en 1898, Odette ROUSSEAU monte rapidement à Paris où elle prend le nom de FLORELLE. Elle est déjà sur scène avant la guerre de 1914, et elle commence le cinéma dès l'Armistice de 1918, avec le jeune Maurice CHEVALIER. Pendant les années folles, elle devient donc la doublure de La Miss et fait ainsi de nombreuses tournées à l'étranger. Le cinéma parlant la happe et la place au rang de grande vedette, du moins au début des années 1930. Pourquoi? Elle est certes jolie, mais on ne peux pas dire qu'elle ait une très jolie voix. Elle est particulière.

Sa grande période se situe donc dans la première moitié des années 1930. Elle tourne de très nombreux films, où elle chante. Sa gloire atteint son sommet avec la sortie de l'Opéra de quat'sous en 1931. Le 6 septembre 1932, alors qu'elle vient de terminer le tournage du film La femme nue, elle a un grave accident de voiture sur la route qui la ramenait chez elle en Vendée. Elle est blessée grièvement à la hanche, et les douleurs la poursuivront jusqu'à la fin de sa vie. Malgré cette épreuve, elle continue de beaucoup tourner, tellement qu'elle finit par lasser. Elle continue parallèlement sur les planches, et cependant, dès 1939 elle est passée de mode. On dit qu'elle a fait de la Résistance pendant la guerre. Après le conflit, elle quitte le cinéma et ouvre plusieurs café partout en France, suivant ses voyages.

Déjà dans les années 1930, la presse relatait ses caprices de stars. C'était une vraie diva, sans doute son statut de meneuse de Revue au music-hall puis le succès de ses films lui montèrent un peu à la tête. Elle termina sa vie, seule, dans un hôpital psychiatrique, en 1974.

  1931   
- L'Opéra de quat'sous
  1932   
- Tumultes
- Vacances


Dernière modification: 7 août 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire