The Trail of the Lonesome Pine (1936) / La fille du bois maudit

The Trail of the Lonesome Pine
(1936)
La fille du bois maudit

I- Fiche technique

Pays: USA
Réalisateur: Henry HATHAWAY
Scénario/Dialogues: Horace McCOY, Grover JONES
Musique: Louis ALTER, Harry CARROLL
Acteurs:
- Sylvia SIDNEY
- Fred MACMURRAY
- Henry FONDA
Synopsis:
Lonesome Pine. Un coin perdu de l'Amérique sauvage où deux familles, les Tolliver et les Falin, se livrent un combat ancestral. Cette haine a été jalonnée de nombreuses morts, de part et d'autre. Un jour, Jack Hale, un ingénieur, vient construire une voie ferrée à travers le pays. Il trouve une conciliation avec les deux clans, qui lui permettent de traverser leur territoire respectif afin d'y poser les rails du futur chemin de fer. Mais Hale est un homme instruit qui amène avec lui les mœurs de la ville dans cette région où les hommes sont restés sauvages et illettrés et où le progrès n'a pas pénétré. Des tensions se font bientôt jour au sein de chaque famille, tensions qui vont les précipiter dans une tragédie dont chacun sortira anéanti.
Date de sortie: 
- 17 février 1936 (USA)
- 17 septembre 1936 (France)

Sylvia Sidney et Henry Fonda

Critique:
L'Intransigeant: "Dans Becky Sharp, le premier film américain en couleurs naturelles, l'action se déroulait dans des décors dont les coloris avaient été choisis, harmonisés par des artistes. Dans Dancing Pirate, la tonalité de chaque scène faisait l'objet d'une recherche. Du point de vue de la couleur, chacun de ces deux films étaient étudiés comme un tableau. Il en est tout autrement dans La fille du bois maudit: cette histoire nous transporte au coeur des Montagnes Rocheuses, dans une région sauvage et magnifique. Les couleurs que nous voyons sont celles de l'atmosphère. L'artiste cède la place à la nature. Et la nature n'est pas toujours harmonieuse. A côté d'images incomparables, pleines de nuances et de profondeur, on trouve dans ce film de fort mauvais "chromos". L'expérience est intéressante; elle démontre une fois de plus qu'on ne peut pas toujours s'en remettre au hasard et que l'art exige souvent une transposition. Le doublage français est trop bien fait. Il est étonnant d'entendre des paysans américains et illettrés parler un français parfait, ne ratant aucune liaison. Si bien qu'en dépit de leurs couleurs naturelles, on ne les prend pas trop au sérieux. Sylvia Sidney, en fille sauvage, reste suave et gracieuse. Henry Fonda est ardant et farouche."


II- Chansons & Enregistrements


1- Twilight on the Trail


Version française - Soir sur la forêt

* Léo MARJANE & l'Orchestre Wal-Berg - Disque Gramophone K-7944 - 1937
Disque pas encore trouvé


* Le CHANTEUR SANS NOM & l'Orchestre V. O. Ursmaar - Disque Rythme C2082R - Septembre 1942






Dernière modification: 10 mars 2013
Merci à M. Silvestre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire